Home > Société > 5e recensement général de la population : la direction de l’INSD dément les rumeurs de corruption

5e recensement général de la population : la direction de l’INSD dément les rumeurs de corruption

Pour les allégations de corruption au cours du recrutement des agents, Boureima Ouédraogo le directeur général de l’INSD assure qu’aucun cas avéré n’a été décelé après les investigations de ses services. Des fonctionnaires enrôlés comme agents recenseurs ? Non plus, selon Boureima Ouédraogo.  » Il y a vraiment tout un dispositif qui est mis en place avec l’implication des personnes ressources et des autorités pour nous assurer que tout se passe bien au niveau du recrutement » déclare le directeur général de l’INSD. « Les travaux ont été menés en toute transparence, et en toute rigueur » poursuit-il.

Et pour les retards dans le paiement des prises en charge pour la formation des agents recenseurs, Boureima Ouédraogo reconnait. « Effectivement il y a eu un retard dans le paiement des agents recenseurs mais nous travaillons à éviter ce genre de difficultés qui peuvent survenir à tout moment au cours d’une opération aussi importante que celle-là », dit-il.

A présent, les paiements ont repris et dans l’ensemble tout se passe bien. Le dénombrement des populations à proprement parler débutent le 16 novembre. « Les plus importantes activités en matière préparatoire sont achevées. Nous sommes en train de peaufiner les dernier éléments pour nous assurer que le travail démarre effectivement le 16 novembre sur le terrain pour la collecte des données » poursuit Boureima Ouédraogo le directeur général de l’INSD.

Ce 5e recensement de la population qui prendra fin le 15 décembre prochain, mobilise 26000 agents au total et 18 milliards de francs CFA. Il arrive 13 ans après le précédent, réalisé en 2006.

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire