Home > Société > 1 milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme transfrontalier: » Le mécanisme est bien mis en place et sur 4-5 ans, la mobilisation sera faite en fonction des priorités » (Roch Kaboré)

1 milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme transfrontalier: » Le mécanisme est bien mis en place et sur 4-5 ans, la mobilisation sera faite en fonction des priorités » (Roch Kaboré)

Un milliard de dollars soit environ 600 milliards de FCFA. C’est le montant que se sont engagés à mobiliser les chefs d’Etats réunis samedi à Ouagadougou dans le cadre de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO en vue de lutter contre le terrorisme transfrontalier dans l’espace. Cette mobilisation va se faire sur 5 ans à partir de la Cédéao, a précisé le Président du Faso Roch Kaboré en conférence de presse à l’issue de la rencontre.

« Le mécanisme est bien mis en place et sur 4-5 ans, la mobilisation sera faite en fonction des priorités, de formation d’équipements et dd mutualisation des renseignements » a-t-il déclaré.

Doit-on y voir la création d’une nouvelle force?

Non, selon Mahamadou Issoufou, président de la Conférence. « Je ne pense pas qu’il s’agisse de trouver un substitut aux forces existantes sur le terrain notamment la Force conjointe G5 Sahel, la MINUSMA, la force multinationale pour le bassin du Lac Tchad et Barkhane. Notre objectif est de renforcer ce qui existe. Dans l’immédiat puisque la menace presse, notre objectif est de renforcer les capacités opérationnelles et de renseignements des Etats et des forces conjointes afin de mener des opérations rapides pour soulager les populations de nos frontières » a expliqué le Président nigérien. Mahamadou Issoufou est également revenu sur l’appel lancé depuis Ouagadougou à la communauté internationale : « au delà de la Cédéao, nous allons lancer un appel à l’Union africaine, un appel aux Nations Unies, pour une forte mobilisation dans tous les secteurs. Nous ne demandons pas l’énorme effort qui a été consenti par la communauté internationale en Syrie et en Afghanistan. Si on fait le point c’est près de 840 milliards de dollars qui ont été engagés pour lutter contre les talibans…Nous demandons un minimum d’engagement de la communauté internationale ».

Plusieurs chefs d’État ont pris part à ce Sommet de 24 heures. Il s’agit des présidents Idriss Déby Itno du Tchad, Mohamed Ould Ghazouani de la Mauritanie, Ibrahim Boubacar Keita du Mali, George Weah du Libéria, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Nana Akufo-Addo du Ghana, Faure Gnassingbé du Togo, Muhammadu Buhari du Nigeria et Roch Kaboré du Burkina Faso.

Laisser un commentaire