Home > Santé > Sommeil : de bonnes nuits pour de belles journées

Sommeil : de bonnes nuits pour de belles journées

Une étude dont les résultats ont été publiés ce 12 mars révèle que les Français dorment moins de 7 h par nuit. Au Burkina Faso, nombreux sont ceux qui ne dorment pas assez et dont le sommeil n’est pas de bonne qualité. C’est le sujet du Bulletin de santé d’Elise Cannuel ce 13 mars.

On le fait tous sans y penser, au même titre que respirer : le sommeil. Insistons sur l’importance cruciale du sommeil. On n’en parle pas assez. Même l’OMS n’inclut pas un bon sommeil dans ses conseils pour être en bonne santé mais parions que cela va être intégré prochainement, avec ce que nous révèle la recherche médicale, étude après étude. Finalement, bien dormir et dormir suffisamment est aussi important que manger équilibré ou faire du sport.

Un minimum de 7h par nuit pour les adultes

On préconise un minimum incompressible de 7h de sommeil par nuit pour un adulte. Mais le temps de sommeil idéal peut aller au-delà : il doit permettre de se sentir reposé au réveil. Bien dormir, c’est dormir sans réveils intempestifs, condition pour que les cycles du sommeil soient respectés. Le sommeil léger, le sommeil profond puis le sommeil paradoxal font un cycle de 90 à 100 minutes, une nuit comportant 4 à 6 cycles. Mais si votre téléphone sonne, votre partenaire ronfle, le coq chante, un véhicule passe ou tout autre événement, voilà qui va vous réveiller et perturber vos cycles. Le deuxième point est la durée du sommeil. Si vous travaillez tard ou regardez la télé jusque tard dans la nuit et si vous vous levez tôt pour le travail domestique ou encore la prière, le compte n’y est pas.

Des risques graves et nombreux

Les risques d’un sommeil insuffisant sont graves et nombreux. Des études ont montré que sous la barre des 6 heures de sommeil par nuit, on est plus exposé à l’obésité, au diabète, à l’hypertension et aux problèmes cardiaques. De son côté, le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses de l’organisme face aux maladies infectieuses, est affaibli. Il y a également le risque de développer des troubles de l’humeur jusqu’à la dépression. Citons enfin un risque majeur qui peut être fatal : le manque de concentration et de vigilance qui peut entraîner des accidents du travail et de la route.

Les clés d’un bon sommeil

Quelques conseils simples peuvent tout changer, c’est ce qu’on appelle l’hygiène du sommeil. Mettez vos téléphones hors réseau ou éteignez-les car si l’écran s’allume, cela peut créer des micro-réveils sans que vous vous en aperceviez. Ne laissez pas dans votre chambre des appareils électriques en mode veille. Si votre quartier est bruyant, vous pouvez utiliser des bouchons d’oreille qu’on trouve dans certaines pharmacies. Dormez dans une pièce obscure tant que possible et en cas d’insomnie ne touchez pas à votre téléphone, allez plutôt boire un verre d’eau ou prendre une petite douche. Couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure car, vous l’avez compris, tout est une question de cycles et de rythme. Faut-il faire la sieste ? Oui, c’est possible, si elle ne dépasse pas 15 à 20 minutes. Au-delà de cette durée, dormir dans la journée peut perturber vos nuits. Vous l’avez compris, de bonnes nuits sont la clé de belles journées et d’une bonne santé.

Suivez le Bulletin de santé d’Elise Cannuel chaque mercredi dans Oméga matin entre 6h30 et 7h et dans Oméga soir entre 18h30 et 19h.

Laisser un commentaire