Home > Politique > Vote des Burkinabè de l’étranger : « l’opposition ne doit pas se limiter à critiquer » (Issaka OUEDRAOGO président du CISAG)

Vote des Burkinabè de l’étranger : « l’opposition ne doit pas se limiter à critiquer » (Issaka OUEDRAOGO président du CISAG)

« Le rôle de l’opposition ne doit pas se limiter à critiquer, mais elle doit également faire des propositions » a indiqué mardi Issaka OUEDRAOGO président d’une organisation de la société civile dénommée Conseil d’Information et de Suivi des Actions du Gouvernement (CISAG).

Affirmant ne pas comprendre la réaction de l’opposition vis-à-vis du nouveau code électoral le président du CISAG affirme : « Il n’appartient ni à l’opposition politique ni à une OSC de constater le vote de cette loi. Par rapport aux inquiétudes des uns de ces autres sur le fichier électoral, il faut faire confiance au gouvernement. Ceux-là qui se plaignent c’est eux en fait qui veulent tricher ».

Le CISAG a par ailleurs appelé le gouvernement à prendre des dispositions idoines pour la délivrance de la CNIB et du passeport à toute personne de la diaspora ayant l’âge de voter.

Marina Traoré

Laisser un commentaire