Home > Politique > TAC 2019 : signature de nouveaux accords entre médias publics burkinabè et ivoiriens

TAC 2019 : signature de nouveaux accords entre médias publics burkinabè et ivoiriens

Les médias publics du Burkina et de la Côte d’Ivoire renforcent leur collaboration, en marge du 8e sommet du Traité d’amitié et de coopération(TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina. En effet, des conventions ont été signées le mardi 30 juillet 2019 entre la RTB et la RTI d’une part, et entre Sidwaya et Fraternité Matin d’autre part.

Présents à la cérémonie, les ministres en charge de la communication des 2 pays se sont félicités de cette avancée.

« Nous avons assisté à cela avec beaucoup de plaisir en espérant que ce complément d’initiatives qui nous unit permettra de renforcer davantage les relations qui existent fort heureusement entre nos 2 pays », a affirmé l’ivoirien Sidi Tiémoko Touré.

Rémis Fulgence Dandjinou, a quant à lui précisé les grandes lignes de ces accords. « Il y a cette possibilité offerte aux organes de presse de pouvoir avoir le soutien de l’organe frère lorsqu’il est dans le pays donné. Fraternité -Matin bénéficiera effectivement de soutien de Sidwaya à Ouagadougou et vice-versa. Il y a également cette possibilité d’utiliser des correspondances de presse et cette possibilité de s’accompagner dans les questions de management de nos entreprises. », a-t-il expliqué.

Toujours selon ses explications, « en ce qui concerne les télévisions, c’est un domaine encore plus intéressant, en termes de visibilité peut-être, mais aussi pertinent que ceux de Fraternité Matin et Sidwaya, c’est à dire la question des contenus ».

Pour lui, les médias de service public des 2 pays sont conscients de leurs rôles et savent qu’il est important « de travailler à une synergie et de renforcer leurs capacités au service de nos Nations ».

Ces accords dits complémentaires entrent dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord signé en 2013 entre les ministères en charge de la communication ivoirienne et burkinabè, dans les domaines de l’information et de la communication.

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire