Home > Politique > Suspension congrès CDP : le parti dit prendre acte

Suspension congrès CDP : le parti dit prendre acte

Le congrès pour la Démocratie et le progrès (CDP) s’est prononcé samedi 15 juin au cours d’une conférence de presse sur la décision de justice ordonnant la suspension de son congrès prévu se tenir le dimanche 16 juin. Le CDP dit ne pas réfuter cette décision, mais il estime que cela est critiquable.

« La loi est dure mais c’est la loi. Nous tenons à affirmer et à réaffirmer que même si une décision de justice est critiquable, elle doit être exécutoire. Et dans ce sens-là, nous reportons nos activités, et certainement dans les jours à venir nous reprogrammerons notre congrès extraordinaire », a déclaré Achille TAPSOBA 1er vice-président du parti.

En attendant ledit congrès, Achille Tapsoba rassure que le CDP va s’atteler à mettre en place le bureau politique national comme le demande la justice.

“Ce que nous allons faire dans l’immédiat c’est de recomposer le bureau politique national mais c’est aussi de pouvoir mettre en place un bureau politique national qui pourra être fonctionnel”, a indiqué M. Tapsoba.

« Il y a une mauvaise foi de la part des plaignants »

Le 1er vice-président du parti s’est aussi prononcé sur l’acte posé par l’ex-député, Mahamadi Lamine Kouanda, et compagnie qui ont déposé une plainte en justice pour obtenir l’annulation du congrès. A ce titre, il a estimé que c’est de la « mauvaise foi ».

« Ces mêmes camarades sont ceux-là qui se sont déclarés être derrière la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo et c’est suite à cette situation que ces camarades exploitent toutes les stratégies possibles pour contrecarrer le parti, l’empêcher par conséquent de désigner son candidat et de pouvoir faire valoir leur candidat extra parti », a-t-il indiqué.

« Mais comme nous sommes un parti, organisé, nous allons non seulement nous dégager de cette situation, nous aurons notre candidat et nous allons aller aux élections de 2020 avec notre candidat”, a t-il souligné.

Achille Tapsoba affirme que tout sera fait pour que le congrès se tienne dans de meilleurs délais.

Ce report fait suite à la décision du Président du tribunal de Grande Instance de Ouagadougou ordonnant la suspension dudit Congrès jusqu’à la mise en place d’un bureau politique National conformément à nos textes fondamentaux.

Marina Traoré

Laisser un commentaire