Home > Politique > Scrutin du 29 novembre : Les parlementaires de l’UEMOA satisfaits  du climat de vote

Scrutin du 29 novembre : Les parlementaires de l’UEMOA satisfaits  du climat de vote

Une délégation de l’Union interparlementaire de l’UEMOA était présente à Ouagadougou pour assurer l’observation du scrutin du 29 novembre. Selon les membres de l’équipe ces élections se sont déroulées d’une manière générale dans la transparence malgré quelques imperfections constatées çà et là.

Au total, c’est une délégation scindée en sept (7) équipes de deux (2) personnes chacune qui a pu observer  391 de bureaux de vote. A l’issue de cette observation du scrutin, les constatations suivantes ont été faites par les différentes équipes  du Commission interparlementaire de l’UEMOA. Les conditions de vote sont satisfaisantes de façon générale, cela dans un climat apaisé et sécurisé.

L’ouverture des bureaux de vote s’est effectuée à l’heure prévue dans la quasi-totalité des bureaux de vote observés. Les observateurs ont reçu de la part des membres de bureau de vote  un accueil courtois, une attitude coopérative. La présence  des observateurs nationaux et internationaux  était effective dans les bureaux de vote. Les forces de sécurité étaient présentes mais discrètes. L’affluence des électeurs a été constatée dans tous les  centres de vote visités. Le dépouillement  s’est fait dans la plus grande transparente.

Cependant certaines insuffisances ont été constatées.  Notamment l’ouverture tardive des bureaux de vote à cause de l’arrivée tardive du matériel électoral. Certains électeurs munis de leur carte d’électeurs ne retrouvaient pas leurs noms sur les listes. Certains bureaux de vote n’étaient pas ouverts ; l’inexistence de mouchoirs et d’encre indélébile  dans certains bureaux de vote. Le non déploiement  de délégués par certains partis politiques  ou candidats à l’élection présidentielle.

Tu pourrais aussi aimer
Djibo: un homme a été criblé de balles ce dimanche (AIB)
ASSOCIATION DES MUNICIPALITE DU BURKINA: LISTE DES MEMBRES DU BUREAU NATIONAL
Burkina : Les gouverneurs seront désormais choisis dans les corps des administrateurs civils
Liberté de la presse dans le monde : le Burkina, ‘’leader’’ en Afrique de l’ouest francophone

Laisser un commentaire