Home > Politique > Santé Djibril Bassolé : le tribunal a été saisi, mais il ne peut pas statuer sans la présence des avocats (René Bagoro, ministre de la Justice)

Santé Djibril Bassolé : le tribunal a été saisi, mais il ne peut pas statuer sans la présence des avocats (René Bagoro, ministre de la Justice)

Se prononçant sur l’état de santé de Djibril Bassolé l’un des principaux accusés dans le procès du putsch de 2015, le ministre de la justice Réné Bagoro a indiqué mercredi lors d’une séance plénière à l’Assemblée nationale que le tribunal a été saisi en ce qui concerne les questions relatives à une quelconque évacuation sanitaire de M. Bassolé.

Le ministre explique que le tribunal ne peut pas se réunir tout seul (pour statuer sur cette question) en l’absence des avocats qui ont décidé de suspendre pour deux semaines leur participation aux audiences pénales.

« Ils refusent d’aller aux audiences pénales, hors l’audience devant le tribunal militaire est une audience pénale. Donc les jours où les avocats reprendront le chemin des audiences, le tribunal statuera. Puisque le tribunal ne peut pas se réunir tout seul. Il faut qu’il y ait audience. Donc ce n’est pas un refus, ce n’est pas un blocage par le chef de l’État encore moins par le ministre de la justice. C’est que le tribunal ne peut pas statuer. L’absence des avocats l’en empêche », a déclaré le ministre de la justice René Bagoro.

Réunis lors d’une Assemblée générale extraordinaire, les avocats ont décidé de suspendre leur participation aux audiences pénales depuis le lundi 27 mai 2019 pour une durée de deux semaines. Selon eux, cette décision a été prise parce que les Gardes de sécurité pénitentiaires (GSP) observent un mouvement d’humeur qui les empêche d’avoir accès à leurs clients.

Laisser un commentaire