Home > Politique > Procès putsch de 2015 : polémique autour de la provenance de pièces à conviction présentées par le parquet militaire

Procès putsch de 2015 : polémique autour de la provenance de pièces à conviction présentées par le parquet militaire

La provenance de pièces à convictions, quatre au total présenté le mardi 19 mars 2019 par le parquet militaire ont fait l’objet de polémique soulevées par des avocats de la défense. Certains d’entre eux estiment que le parquet doit dire d’où proviennent ces pièces, s’il veut qu’elles figurent dans le dossier.

Me Dieudonné Bonkoungou l’un des avocats de la défense a appelé le parquet militaire à donner la provenance de ces pièces dont certains (une statuette, un fer à repasser et une mallette) ont été retrouvés et saisis en septembre 2015 dans un hôtel où logeait Fayçal Nanéma l’un des 84 accusés. Cependant, au niveau des avocats des avocats des parties civiles, c’est une argumentation contraire qui a été développée. À ce titre, Me Séraphin Somé a répliqué aux propos de son collègue de la défense en affirmant que ce dernier souhaite qu’on écarte toutes les pièces du dossier. Me Pierre Yanogo lui a appelé à l’exploration des pièces.

Outre la une statuette, un fer à repasser et une mallette, ces pièces présentées par le parquet comprennent entre autres une proposition de sortie de crise du président du CND, une lettre du président de la transition et cinq communiqués manuscrits CND, un ordinateur portable de marque HP.

Laisser un commentaire