Home > Politique > Procès putsch de 2015: Monseigneur Paul Ouédraogo dit avoir été contacté par le général Zagré

Procès putsch de 2015: Monseigneur Paul Ouédraogo dit avoir été contacté par le général Zagré

Monseigneur Paul Ouédraogo a comparu ce mercredi matin en tant que témoin. À la barre, il dit avoir été contacté par le général Zagré ex-chef d’état-major général des armées qui avait sollicité le 16 septembre 2015 l’intervention de l’archevêque de Bobo-Dioulasso pour trouver une solution à la situation qui prévalait.

Le témoin raconte que lorsqu’il est arrivé à Ouagadougou, il a été conduit au niveau du ministère de la défense nationale et des anciens combattants où se tenait la réunion de la CRAD. Lorsqu’il a fait son entrée dans la salle où se tenait la réunion, le Général Diendéré était en train d’exposer des faits. D’après lui, le général était en train de faire savoir qu’il était difficile pour le RSP de faire marche arrière.

Le témoin affirme avoir donc répondu au général que cela dépendait de ce que l’on proposerait au rsp. Après les explications du général Diendéré, une délégation composée de quatre personnes dont le témoin s’est rendue au niveau camp où se trouvaient des soldats du RSP.

Le témoin souligne qu’à leur arrivée au camp, les choses ne se sont passées comme prévu, si bien que la délégation a dû faire marche arrière. Il ajoute qu’au niveau du camp RSP, les débats étaient houleux, la délégation a fait l’objet de menaces proférées par des soldats. Certains militaires du RSP ont même dit que ce n’est pas sûr qu’ils puissent quitter les lieux vivants. De retour au ministère de la défense où se tenait la réunion du CRAD, ils ont pu exposer les faits.

À ce niveau donc l’ancien président Jean Baptiste Ouédraogo a demandé au Général Diendéré si on pouvait considérer que le coup d’Etat était consommé ?

« Oui », a rétorqué le général Diendéré. Par la suite un communiqué a été lu par le RSP. À leur entendement ce n’était pas un simple communiqué mais plutôt une proclamation. On a demandé au Général qui donc va signer cette proclamation ?

Le Général Diendéré a répondu que le débat se poursuivait toujours. Sur ce, lui donc Monseigneur Paul Ouédraogo ainsi que l’ancien président Bassirou Ouédraogo ont pris congés de cette réunion et sont rentrés chez eux aux alentours de 3h30 du matin, le 17 septembre 2015.

Denis Zoungrana

Laisser un commentaire