Home > Politique > Procès putsch de 2015: le sergent Zoubélé Martial Ouédraogo plaide non coupable

Procès putsch de 2015: le sergent Zoubélé Martial Ouédraogo plaide non coupable

Le sergent Zoubélé Martial Jean Ouédraogo ne reconnaît pas avoir dégagé la voie au niveau de la place de la Nation pour laisser passer des véhicules de l’ex régiment de sécurité présidentiel(RSP). Pourtant lors de son interrogatoire par le juge d’instruction, le sergent Zoubéle avait dit qu’il a effectué le 17 septembre 2015 une mission à la place de la Nation à cet effet, a indiqué le parquet militaire.

”C’était une mauvaise compréhension de la part du juge d’instruction. Je suis pilote de moto, nous sommes chargés d’ouvrir la voie lors des cérémonies officielles. C’était une mission dans le but de se renseigner sur la présence des éléments du RSP à la place de la Nation”, a t-il précisé. Cette mission de renseignement a été effectuée en compagnie du caporal Seidou Lankouandé, selon l’accusé.

Est ce logique de porter une arme et une tenue pour une mission de renseignement ?, lui a demandé le parquet militaire.

“ Quand le lieutenant Gorgo m’a dit de partir, je ne me suis pas posé de questions. C’était un ordre, je me suis exécuté”, a t-il rétorqué.

Le 16 septembre 2015, le sergent Zoubélé dit que sur instruction, il a été également désigné pour une mission d’appui au poste de garde au ministère de la Défense.

Le sergent Zoubélé Jean Martial Ouédraogo a plaidé non coupable de trois chefs d’inculpation pour meurtres, complicité d’attentat à la suréte de l’Etat,coups et blessures.

Laisser un commentaire