Home > Politique > Procès putsch de 2015: « J’étais sceptique sur l’aboutissement d’un tel projet  » (lieutenant Ghislain Gorgo)

Procès putsch de 2015: « J’étais sceptique sur l’aboutissement d’un tel projet  » (lieutenant Ghislain Gorgo)

« Commando invisible » , c’est le nom donné par le lieutenant Ghislain Gorgo à un groupe de soldat composé de Nebié Moussa (alias Rambo), Roger Koussoubé (alias levTouareg), Mohamed Zerbo et Poda Stanislas. Le lieutenant Ghislain qualifie les membres de ce groupe d’éléments incontrolés. Il  a indiqué à la barre mardi que ce sont ces militaires ainsi que le général Gilbert Diendéré qui ont exécuté le putsch.

Ce sont également eux qui étaient à bord des véhicules 4×4 et semaient la terreur en ville lors du coup, a renchérit le lieutenant. L’inculpé reconnaît avoir participé à une réunion des officiers avec le général Diendéré où ils ont été informés de l’arrestation de certains membres du gouvernement de la Transition.

À la question du parquet de savoir si il approuvait le coup d’État, il répondra que: « J’étais sceptique sur l’aboutissement d’un tel projet « . Il explique avoir exprimé son inquiétude avec d’autres officiers à leur chef de corps par intérim le commandant Korogho qui les avait rassuré.  » Il ( le commandant Korogho) m’a bel et bien fait comprendre de laisser le général et les politiciens régler leur problème et de continuer mon travail « , a ajouté le lieutenant.

Après avoir cité les noms des membres du commando invisible, les avocats de ces derniers estiment que le lieutenant est en train de tout mettre sur leurs clients pour se dédouaner.  » Ce n’est pas courageux de votre part mon lieutenant  » s’est indigné Me Sandwidi Alexandre qui estime que certains accusés se sont concertés pour tout mettre sur les accusés qui avaient fuit pour la Côte d’Ivoire.

Cependant l’ interrogatoire du Me Orokia Ouattara avocate du lieutenant Ghislain dénonce un acharnement de la Défense sur son client. « J’ai été étonnée de voir les avocats de la défense se ruer sur mon client et prendre la place du parquet militaire « .a t-elle indiqué.

L’interrogatoire du lieutenant Ghislain se poursuit mercredi 12 septembre.

Faridah Elodie Sawadogo

Laisser un commentaire