Home > Politique > Procès putsch de 2015: « Je n’ai jamais dit que j’ai reçu 1 million de FCFA des mains du Capitaine Dao » (Lazare Tarpaga, témoin)

Procès putsch de 2015: « Je n’ai jamais dit que j’ai reçu 1 million de FCFA des mains du Capitaine Dao » (Lazare Tarpaga, témoin)

L’ancien directeur général de la police nationale Lazare Tarpaga a indiqué vendredi qu’il a envoyé un agent de la compagnie républicaine de sécurité(CRS) pour récupérer 1 million de FCFA avec le capitaine Dao.
Cette somme a été remise par le général Diendéré et c’est le capitaine Dao qu’il a chargé de remettre. Le général a donné cet argent après avoir sollicité la police pour des missions de maintien d’ordre. D’après l’ex DG de la police, le général Diendéré l’a appelé le 17 septembre pour l’informer qu’il s’agit d’un coup d’Etat et qu’il fallait multiplier les missions de maintien d’ordre.

Sans dire non ou oui, Lazare Tarpaga dit avoir répondu au général Diendéré, qu’il était en manque de moyens financiers, de matériels de maintien d’ordre et de carburant. Il précise qu’en aucun moment il n’a envoyé de policiers sur ces lieux car il ne soutenait pas le coup d’Etat.
« Monsieur le DG pourquoi n’avez-vous pas dit non au général puisque vous n’étiez pas d’accord avec le coup d’Etat ? », lui demande le parquet.

« Monsieur le président on m’a appris à être prudent dans tout ce que je fais. J’ai appris qu’il a arrêté mon ministre, le premier ministre, le président de la transition. Au nom de la prudence et de la qualité de l’homme, je ne pouvais pas lui dire non », rétorque le témoin. Il poursuit en précisant que « c’était des manouvres dilatoires pour ne pas exécuter les ordre du général »

Le général Diendéré ballait du revers de la main la déclaration du témoin

« Je connais le contrôleur général depuis 1982. Je suis désolée de dire que ce qu’il a dit est le prototype des faux témoignages. Je ne l’ai jamais appelé le 16 septembre. J’étais en réunion avec les chefs militaires. Comment est-ce que je peux lui demander un soutien de maintien d’ordre en en tant que quoi ou en tant que qui ? », a répliqué à la barre le général Diendéré. L’ex DG de la police reprend le Général sur un détail: « Je suis désolé mon général, votre mémoire vous joue des tours. En 1982, je faisais la Première. Je suis rentré dans la Police en 1990 ».

Le capitaine Dao, également appelé à la barre dit n’avoir jamais appelé le contrôleur général Lazare Tarpaga et qu’il ne lui a jamais remis de l’argent.

L’audience a été suspendue lorsque les avocats de la défense faisaient des observations. Elle reprendra le lundi 11 février 2019.

Samira Guiré

Laisser un commentaire