Home > Politique > Procès putsch 2015: « les vidéos ne nous disent pas que telles victimes est l’apanage de telle personne » (Me Alexandre Sanouidi, avocat de la défense)

Procès putsch 2015: « les vidéos ne nous disent pas que telles victimes est l’apanage de telle personne » (Me Alexandre Sanouidi, avocat de la défense)

« Jusqu’à présent, les vidéos ne nous disent pas que telles victimes est l’apanage de telle personne. Ne soyons pas dans une logique de diabolisation de tous les membres de l’ex RSP, et de tous ceux qui sont dans le box des accusés  » a indiqué mercredi Me Alexandre Sanouidi avocat de la défense.

Ces propos font suite à la diffusion des éléments vidéos par le parquet militaire. Me Farama a tenu à rendre doublement hommage a ceux qui ont eu l’intelligence de filmer au risque de leur vie, et aussi aux accusés qui ont l’humilité de reconnaître leur tord.

« Ce que j’ai suivi, c’est le film de l’horreur. C’est le jour le olis sombre de ce procès  » s’indigne Me Farama. Il poursuit en indiquant que ceux qui ont cru qu’il fallait garder ce corps (le RSP) avait tord sur toute la ligne. « C’était du terrorisme à visage découvert » poursuit l’avocat.

Pour Me Sanouidi on ne gagnerait pas à jeter les accusés en pâture. « Quelle que soit la peine qui leur sera infligée, ils seront libres un jour ou l’autre. Là on sera obligé de vivre ensemble que nos blessures soit cicatrisées ou non » répondant à Me Farama.

Si Me Sawadogo s’est dit peiné à la vu de ses images, l’avocat Bonkoungou Régis lui indique que la violence n’était pas dans un seul camp. « À vouloir imputer les éléments qui ressortent des vidéos aux RSP, on tombe dans un jugement de valeur » ajoute l’avocat.

Une brève suspension de l’audience a été observée suite aux débats sur une requête de Me Dabone qui demande à ce que le tribunal retire la vidéo de Savane FM des pièces à conviction.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire