Home > Politique > Procès putsch 2015-audience du 03 septembre 2018: « J’ai été instruit d’aller éviter tout rassemblement de manifestants à la place de la nation » (Sous-lieutenant Siébou Traoré)

Procès putsch 2015-audience du 03 septembre 2018: « J’ai été instruit d’aller éviter tout rassemblement de manifestants à la place de la nation » (Sous-lieutenant Siébou Traoré)

Appelé à la barre lundi 03 septembre, le sous-lieutenant Siebou Traoré a laissé entendre qu’il n’a fait qu’exécuter une mission : « J’ai été instruit d’aller éviter tout rassemblement de manifestants à la place de la nation du 17 au 20 septembre parce qu’il y avait des risques d’affrontements» a-t-il dit.

Il a pris service au régiment de sécurité présidentielle le 14 septembre 2015 soit 48h seulement après les événements. Sa version des faits est réfutée par la partie civile qui estime qu’il a été à la place de la nation pour empêcher les gens de protester contre le coup de force qui venait d’être fait et qu’il était donc complice.

Le sous-lieutenant a également indiqué n’avoir jamais fait usage de son arme durant sa mission mais deux de ses éléments oui. « Deux éléments de mon groupe ont tiré en l’air pour disperser des manifestants qui les empêchaient de dégager des barricades sur le tronçon marché de Sankar-Yaaré –  pont Paspanga.

La question d’ordre légal et illégal a fait l’objet de débats entre le parquet et l’accusé qui se veut formel. « Nouvellement sorti, pensez-vous que j’allais commencer ma carrière en désobéissant à mes supérieurs ? Je ne connais pas d’ordre légal ou illégal  » a-t-il indiqué au parquet.

Pour lui, il n’a fait qu’exécuter des ordres émanant d’une autorité supérieure.  » Moi je reste serein par rapport à ça, parce que je suis devant des chefs militaires et ils savent comment ça fonctionne.  » a-t-il martelé.

Pour Me Mamadou Sombié, son client s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais endroit et n’avait pris fonction au RSP que deux jours avant les événements. « Il devrait donc bénéficier de circonstances atténuantes » insiste-t-il.

Convaincu de son innocence le sous-lieutenant Siebou Traoré avant de rejoindre sa place se dit confiant quant à l’issu du procès.

Farida Elodie Sawadogo

Laisser un commentaire