Home > Politique > Procès du putsch: « l’expert n’a pas travaillé en toute impartialité » (Me Bonkoungou, avocat de la défense)

Procès du putsch: « l’expert n’a pas travaillé en toute impartialité » (Me Bonkoungou, avocat de la défense)

« Pour avoir été un activiste qui a travaillé auprès de Cherif Sy et certaines personnes pour mettre en place une radio pendant le putsch, Younoussa Sanfo n’a pas pu travailler en toute impartialité en dehors des imperfections que contient son rapport », a laissé entendre Me Bonkoungou avocat de la défense lors de l’audience du 19 mars 2019.

Le caractère partial du travail de l’expert en cybersécurité a été longtemps mis sur la table, et pour Me Bonkoungou le dénouement est déjà connu. « Le dossier est orienté telle l’histoire de la chasse racontée par le chasseur » poursuit Me Bonkoungou.

Pour Me Aouba Zaliatou, l’expert aurait dû demander à expertiser le téléphone de Sidi Omar, puis ce que les relevés offerts par l’opérateur de téléphonie mobile et les données contenus dans le rapport concernant ce dernier ne coïncident pas.

Younoussa Sanfo rétorque immédiatement, « ce que vous me demandez n’est pas un travail d’expert. Ce n’est pas à moi de demander un téléphone pour l’expertise « .

Me Aouba répond aussitôt en ces termes : « je ne pense demander au juge un téléphone pour l’expertiser n’équivaut en aucun cas a une injonction que vous donnez au juge ».

« Bien au contraire je pense que le juge serait content parce que c’est pour l’avancement du dossier que vous le faites « , poursuit Me Aouba.

Elle va plus loin en reprochant au parquet militaire de vouloir faire comprendre que le respect de la loi devrait être uniquement à l’égard des accusés. « Rien ne nous interdit de faire des critiques sur un rapport d’expertise », ajoute-t-elle.

Une suspension de quelques minutes a été observée, le temps de trancher sur une demande de renvoi de Me Nion de la défense sur des pièces fournies par le parquet militaire.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire