Home > Politique > Procès du Putsch de 2015 : « arrêtez les émissions », reconnaît avoir lancé à Radio Omega le Sergent Badoum.

Procès du Putsch de 2015 : « arrêtez les émissions », reconnaît avoir lancé à Radio Omega le Sergent Badoum.

Ce jour là, le jeudi 15 septembre 2015, Ouaga était chaud : tirs nourris, courses poursuites, des citoyens battus dans les rues : en 24 heures des organisations de la société civile parlaient déjà d’une dizaine de morts. A la zone du bois, le Studio Abazon de Smokey essuie un tire de roquettes et à Gounghin des soldats du RSP font irruption à Radio Omega où les émissions sont interrompues et les motos incendiées.
Mardi le Sergent Lamoussa Badoum qui faisait partie de cette expédition de Radio Omega a comparu au procès du putsch de 2015.
« Arrivé à la radio Oméga, un civil nous a ouvert la porte et nous a conduits au studio. Nous avons passé le message qui nous avait été donné ‘arrêtez les émissions’ a dit M. Badoum qui affirme que « le directeur général et ses techniciens se sont exécutés ».

A la question du parquet de savoir pourquoi alors des motos ont été brûlées ? L’accusé répond qu’il ignore l’identité des personnes ayant commis l’acte.

 » Quand on repartait j’ai vu 3 motos en flamme dans la cour et j’étais choqué. J’ai demandé à Pagbelguem si c’était lui qui a fait ça il a dit non, » a-t-il expliqué.
Il a reconnu avoir fait partie du groupe de soldats qui sont allés prendre à savane FM du matériel de la radio de la résistance (un ordinateur, une clé et un émetteur).

Le Sergent Lamoussa Badoum est poursuivi pour coups et blessures volontaires, complicité d’attentat à la sureté de l’Etat, meurtre, détérioration aggravée de biens.
Son interrogatoire a été suspendu mardi pour 24h à la demande de son avocat Stephane Ouédraogo qui a soulevé la non-conformité entre les procès-verbaux détenus par le procureur et ceux détenus par la défense.

Farida Elodie Sawadogo

Laisser un commentaire