Home > Politique > Présidentielle 2015 : Radio Oméga outille ses correspondants

Présidentielle 2015 : Radio Oméga outille ses correspondants

Dans le cadre de la couverture des élections à venir et dans le souci de renforcer les capacités de ses journalistes, la Radio Oméga a organisé un atelier sur le système électoral burkinabè en faveur de ses correspondants. C’était ce mardi 15 septembre 2015 au centre commercial Laico de Ouaga 2000.

 

La Radio Oméga a organisé ce mardi 15 septembre 2015 une formation sur le système électoral à l’intention de ses correspondants dans les quarante-cinq (45) provinces du Burkina.

Après une brève présentation de la dynamique de travail de radio oméga, le Directeur général de la radio, Jean Paul Badoum a exhorté les correspondants présents à la rencontre à être prêts à travailler avec professionnalisme.

Lors de son exposé sur le système électoral burkinabè, Abdoul Karim Sango, juriste, spécialiste du droit à l’information et membre de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a d’abord fait état des faiblesses de ce système avant d’évoquer ses faiblesses.

Pour lui, les éléments positifs du système électoral burkinabè sont l’existence d’une commission électorale dans le dispositif électoral du pays, l’existence de la biométrie, le contrôle du scrutin par les délégués des partis, le Conseil constitutionnels et des observateurs internationaux.

Quant aux faiblesses, elles sont principalement liées au fait que la CENI n’est pas constitutionnalisée et que le code électoral n’est pas érigé en loi organique. L’impertinence du mode de scrutin proportionnel au plus fort est également du nombre des insuffisances.

Outre cet exposé sur le système électoral, les correspondants de la Radio Oméga ont eu droit à une séance de travail et d’échanges avec le rédacteur en chef Albert Nagréogo. Il a été question au cours de cette séance, des modalités pratiques de travail comme la forme des articles à élaborer ainsi que le type de rapport que les correspondants doivent entretenir avec les autorités administratives de leurs localités respectives.

Tu pourrais aussi aimer
ONEA : Baisses de pression, voire des coupures d’eau
Burkina : Une OSC plaide pour une libération des détenus politiques
Attaque de Markoye: la 5e dans le Sahel
Diplomatie : Hamidou Touré, l’ambassadeur du Burkina en Ethiopie décédé

Laisser un commentaire