Home > Politique > Ouagadougou : des habitants du quartier Silmigou accusent la Sonatur d’avoir fait « main basse » sur leurs parcelles

Ouagadougou : des habitants du quartier Silmigou accusent la Sonatur d’avoir fait « main basse » sur leurs parcelles

À l’appel de la coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP), plusieurs habitants du quartier Silmigou ont manifesté ce jeudi matin devant le siège de la Société nationale d’aménagement des terrains urbains(SONATUR). En cause, ils exigent l’arrêt d’un lotissement qui est selon eux en cours au sein de leur zone d’habitation. Pour les manifestants, c’est un « vol » de terrains engagé par la SONATUR. Ces populations disent s’être opposées à un éventuel déguerpissement.

« Nous disons qu’il faut que chaque personne résidente à Silmiougou puisse rentrer en possession de ce qui lui revient de droit, puisse rentrer en possession d’une parcelle. Sans quoi, nous allons organiser la résistance parce que là où il y a la répression, il y a forcément résistance », a déclaré Ernest Zemba, le coordonnateur de la CDAIP.

Les manifestants ont remis une lettre aux responsables de la SONATUR, lettre dans laquelle figure le contenu de leur plate-forme revendicative. La presse n’a pu obtenir une réaction de la SONATUR. Ses premiers responsables ont refusé de s’exprimer.

Laisser un commentaire