Home > Politique > Mines: les communes minières du Burkina réclament leur fonds minier

Mines: les communes minières du Burkina réclament leur fonds minier

Les communes minières du Burkina réclament leur fonds minier de développement local. Les maires de ces collectivités, réunis en réseau ont animé une conférence de presse à cet effet.

Le fonds en question a été créé depuis 2015, mais jusqu’ici aucune mairie n’a touché un franc. Les maires dénoncent une mauvaise foi des entreprises minières et une inaction du gouvernement.

Pour eux, c’est l’heure de rompre le silence. 4 ans que le nouveau code minier est adopté, créant le fonds minier de développement local. Hélas, jusqu’aujourd’hui, pas un franc n’est tombé dans la caisse d’une commune minière.

« Nos populations ne vivent que des impacts négatifs. Tout reste vraiment dans la négation. Et jusqu’à présent on comptait sur le fonds minier à travers nos plans communaux de développement pour pouvoir faire des investissements afin de booster un développement au niveau local », a déclaré Issaka Yaméogo, maire de Yalgho et président du réseau.

A qui la faute ? Aux entreprises minières qui, selon le réseau, font preuve de mauvaise foi ; mais le gouvernement aussi est indexé.

« La loi a été votée en 2015. Cela fait 4 années déjà qu’on a perdu. Les décrets d’application ont été adoptés en 2017. Nous avons 2 années écoulées. Et jusqu’à présent, on ne peut pas vous dire exactement à quel niveau nous sommes, qui a contribué et qui n’a pas contribué », a ajouté le maire de Yalgho.

Les maires sont soutenus dans ces revendications par des organisations de la société civile dont le MBDHP et la ligue des consommateurs représentés à cette conférence.

« L’opérationnalisation du fonds connait un niveau satisfaisant », a rassuré vendredi le ministre des Mines et des Carrières Oumarou IDANI, à l’issue d’une audience avec les représentants des communes minières conduits par Issaka Yameogo, le Maire de la Commune de Yalgo

Laisser un commentaire