Home > Politique > Mémorial Thomas Sankara: La « résurrection » du « Che africain » au camp Conseil de l’Entente

Mémorial Thomas Sankara: La « résurrection » du « Che africain » au camp Conseil de l’Entente

Le comité International Mémorial Thomas Sankara (CIMTS) a procédé ce lundi 15 octobre à la pose de la première pierre de la construction d’une stèle en hommage à l’ancien président, à l’occasion du 31ème anniversaire de son assassinat. Le lieu choisi est très symbolique, le camp Conseil de l’Entente au sein duquel Thomas Sankara a été tué le jeudi 15 octobre 1987.

Pour le président du CIMTS, le colonel Bernard Sanou « ce jour 15 octobre 2018 doit être vécu comme un jour d’espoir et de renaissance. Cette cérémonie de pose symbolique de la première pierre de la stèle sur laquelle doit reposer la statue géante du Président Thomas Sankara et les bustes de ses 12 compagnons est la matérialisation concrète du réveil du phœnix, afin que tous ses héritiers de par le monde  aient un lieu de rencontres d’inspiration, de ressourcement de l’idéal du président Thomas Sankara afin de continuer à oser inventer l’avenir ».

Cette pose de première pierre sera suivie de l’installation d’un monument provisoire qui sera remplacé plus tard par un autre plus imposant, qui fera partie de l’œuvre architecturale définitive. Le monument provisoire sera constitué d’une statue de 5m, réalisée en « bronze patiné à partir de la technique de la cire perdue » selon le plasticien Jen Luc Bambara. La statue sera montée sur un socle de forme pyramidale de 3 m de hauteur réalisé en béton. « Il y aura sur chacune des 4 faces du béton, 3 visages incrustés (ceux des 12 compagnons d’infortune, ndlr)». Le monument a été entièrement conçu par des artistes burkinabè de l’espace culturel Barso.

La cérémonie a réuni des dizaines de sympathisants de Thomas Sankara, en majorité jeunes, certains arborant fièrement des t-shirts à l’effigie du père de la Révolution. Des membres de la famille Sankara, des anciens collaborateurs du président et des membres du gouvernement étaient aussi présents. Selon le ministre de la culture Abdoul Karim Sango, l’exécutif restera aux côtés du comité dans la réalisation du projet. « Le gouvernement est fortement engagé pour la réalisation de tous les ouvrages qui vont se faire ici. Parce que Thomas (Sankara) a tellement donné au Burkina et au monde qu’il n’y a rien de trop à faire pour lui ».

Le projet de construction du Mémorial Thomas Sankara avait été présenté en octobre 2016. Une campagne de souscriptions volontaires est également ouverte depuis une année. Le concours architectural lancé à 2 reprises est resté infructueux, laissant un retard de plus de 8 mois selon CIMTS. Un pool d’architectes est mis en place pour définir le projet architectural final.

 

Abdoul Fhatave TIEMTORE

Laisser un commentaire