Home > Politique > Les députés UPC à Koudougou ‘’Ceux qui ont dîné avec le diable sont à la place du diable aujourd’hui’’ Henriette Zoumbaré, député UPC

Les députés UPC à Koudougou ‘’Ceux qui ont dîné avec le diable sont à la place du diable aujourd’hui’’ Henriette Zoumbaré, député UPC

Le groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) en route pour Bobo en vue de leur première journée parlementaire de l’année a fait escale à Koudougou le mercredi 22 février 2017 pour rencontrer les militants du parti. Occasion pour les élus du parti de Zépherin Diabré d’échanger avec les militants du parti de la province du Boulkiemdé et dénoncer la gestion du parti au pouvoir.

Les militants et sympathisants de l’Union pour le progrès et le changement à travers les représentants des différentes couches sociales ont salué cette initiative des députés du parti de faire un arrêt à Koudougou. Pour ces derniers, cela est le témoignage de la considération des élus à leur endroit. Henriette Zoumbaré, député UPC et correspondante provinciale du parti a estimé ‘’qu’elle est tentée de dire que ceux qui ont soutenu et voté pour le MPP nous ont maintenu dans la situation que le pays traverse aujourd’hui. Ils sont responsables aussi du chaos actuel que nous vivons au même titre que les dirigeants du pays’’. Pour elle, la mal gouvernance, le clientélisme et la politisation de l’administration sont érigés en système de gestion des institutions de l’Etat. A propos de l’économie dans la province, l’UPC dénonce la promesse non tenue par le chef de l’Etat Roch Kaboré qui avait affirmé que s’il est élu président, Faso Fani sera ré ouvert six mois après investiture. ‘’Nous voilà un an après sans qu’un signe de cette promesse ne se manifeste. Faso Fani a été vendu à 1FCA symbolique afin de permettre au repreneur de redonner vie à l’unité de filature. mais ce dernier a simplement déménagé le matériel qui était disponible ailleurs au vue et au su de l’autorité’’ a fait remarquer la député. Henriette Zoumbaré soutient que la province du Boulkiemdé et la région du Centre-Ouest sont oubliées par le gouvernement Kaba I et II. Pour elle, ‘’ceux qui ont dîné avec le diable hier sont à la place du diable’’ et c’est le peuple qui en pâti. L’UPC déclare qu’il n’y a aucune différence entre le gouvernement précédent et celui remanié récemment car ‘’c’est bonnet blanc, blanc bonnet attend de voir ce qui sera fait sur le terrain. Présent également à cette rencontre le chef de file de l’opposition Zéphirin s’est refusé tout commentaire sur la situation nationale.

Laisser un commentaire