Home > Politique > Législatives 2015 : Portrait de Amadou Tall, président du MDA

Législatives 2015 : Portrait de Amadou Tall, président du MDA

Le Mouvement  pour la Démocratie en  Afrique (MDA),  est un jeune parti politique engagé dans la course aux législatives du 29 novembre. Son leader  Amadou Tall qui dit disposer des atouts croit aux chances de sa formation politique dans la province du Loroum dont il est originaire. Mais qui est Amadou Tall ?

Il se distingue de par sa jeunesse, 33 ans seulement. De même que celle de son parti le Mouvement  pour la Démocratie en  Afrique, MDA, porté sur les fonds baptismaux seulement au lendemain de l’insurrection populaires les 30 et 31 octobre 2014. AMADOU TALL puisse que c’est de lui qu’il est question, est un jeune opérateur économique. Natif de la province du LOROUM dans le centre Nord du pays. Candidat tête de liste du MDA de sa circonscription électorale d’origine, il dit être confiant que la population du LOROUM lui  confiera un mandat  au soir du 29 Novembre pour siéger à l’hémicycle et ce, en dépit de la présence dit-il de ‘’vieux Loup’’ sur le terrain. Président, membre  fondateur du MDA, AMADOU TALL justifie sa candidature par sa volonté manifeste de participer aux votes des lois, seule voie selon lui pouvant conduire à une réelle démocratie au Burkina. Très sensible aux préoccupations des populations (manque d’eau potable, d’installations sanitaire, d’écoles, de routes, et de sécurité, AMADOU TALL veux voir changer les choses. Après avoir parcouru  plus de 125 villages, Il s’engage à travailler afin de venir à bout des difficultés qui minent sa province. M. Tall promet de réaliser un forage pour chacun des 125 villages visités et un CMA (centre médical avec antenne chirurgicale) pour chacune des 4 communes du LOROUM. Mais comment compte-t-il financer la réalisation de tels projets ? « Nous avons des relations avec des pays d’Asie, du Golf » dit-il. Et d’ajouter «  si je suis élu, même mon salaire » servira à construire le LOROUM. Comme atouts, AMADOU TALL et le MDA comptent tirer profit des 27 ans de trahison dont a été victime la population en leur tenant un langage de vérité. N’ayant pas de candidat à l’élection présidentielle, le MDA ne donne aucun consigne de vote ; il exhorte cependant ses militants et sympathisants à rester mobilisés pour les législatives jusqu’à la victoire.

Tu pourrais aussi aimer
Burkina : L’ADF/RDA désormais parti de l’opposition politique burkinabè
Législatives 2015 : Alexandre Sankara promet « Zéro non loti »  s’il est élu
Législatives du 29 novembre : Le CDP part à la conquête de l’électorat de Saaba
Présidentielle 2015 : L’intégralité du discours du président de la CENI

Laisser un commentaire