Home > Politique > « LA GRATUITE DE LA PRISE EN CHARGE S’EST ETENDUE AU DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ET DU COL DE L’UTERUS », (PAUL KABA THIEBA)

« LA GRATUITE DE LA PRISE EN CHARGE S’EST ETENDUE AU DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ET DU COL DE L’UTERUS », (PAUL KABA THIEBA)

La recherche permanente d’un meilleur état de santé pour l’ensemble de nos populations, telle que déclinée dans notre nouveau référentiel de développement, a guidé notre action tout au long de l’année 2016, a dit le Premier ministre Paul Kaba Thiéba devant les députés vendredi matin dans son discours sur la situation de la Nation. Selon le Premier ministre, la tenue des états généraux des hôpitaux en décembre 2016, « a permis de faire un diagnostic organisationnel et fonctionnel du système des soins et de proposer des recommandations visant à améliorer la performance des hôpitaux au rang desquelles, on retiendra la fonction publique hospitalière ».

« En 2016, les actions menées en vue d’améliorer l’accès aux services de santé se présentent comme suit : – la construction de 59 nouveaux CSPS portant leur nombre total à 1 767 ; ce qui a permis de réduire le rayon moyen d’action théorique en 2016 à 6,1 km contre 6,8 km en 2015 ; – 48 CSPS de chefs-lieux de communes ont été transformés en Centres médicaux et 257 réhabilités. Environ 4,5 milliards de FCFA ont été transférés aux communes pour le fonctionnement des CSPS ; – l’achèvement des travaux de construction de l’hôpital de district de Bogodogo. Cet hôpital a ouvert ses portes le 7 mars 2017 ; – l’achèvement et la réception du bâtiment du centre d’hémodialyse du CHU Sanou Sourou. Outre ces réalisations précitées, plusieurs autres infrastructures sanitaires ont été mises en chantier en 2016 » a déclaré M. Thiéba.

Pour lui, au cours de l’année 2016, « 2 471 nouveaux agents de santé dont 433 médecins généralistes, 47 pharmaciens, 1 767 paramédicaux ont été recrutés, ce qui contribue à accroître de manière substantielle les ressources humaines en santé. Ces recrutements viennent renforcer le personnel constitué de 720 médecins généralistes et 475 spécialistes ».

Pour renforcer et pérenniser les soins dans les services de dialyse, des urgences et de la transfusion sanguine, « de nouvelles filières de formation, celles des « Attachés de santé en urgences médicales et chirurgicales et en Hémobiologie » ont été ouvertes. La filière « Attachés de santé en Hémodialyse » devrait bientôt être opérationnelle. Le Gouvernement ne saurait atteindre les objectifs d’une couverture sanitaire suffisante sans l’apport des structures de santé privées. Les prestations des 450 structures de santé privées sont un complément indispensable à l’offre 27 de soins, toutes catégories confondues. Leur contribution dans la lutte contre la flambée de la dengue observée en 2016 a été déterminante » a indiqué le Premier ministre.

« Mon Gouvernement a tenu à respecter la promesse du Président du Faso en ce qui concerne la gratuité des soins des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans. Cette mesure historique couvre environ 25% des Burkinabè et constitue de ce fait, un pas décisif vers la mise en œuvre effective de l’accès universel aux soins à travers l’opérationnalisation de la loi portant régime d’assurance maladie universelle. La gratuité de la prise en charge s’est étendue au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus et au traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus par cryothérapie » a affirmé le Premier ministre.

De plus, les indicateurs de santé montrent une amélioration considérable de l’état de santé de la femme avec une mortalité maternelle intra hospitalière qui s’est établie à 98,9 pour 100 000 parturientes contre 103,4 pour 100 000 en 2015. En termes de perspectives, les actions du Gouvernement pour cette année 2017 consisteront à : – poursuivre l’amélioration de la qualité et de la quantité de l’offre des services de santé ; – réduire les inégalités régionales d’accès à la santé ; – renforcer le système d’information sanitaire ; – mettre à la disposition des centres de santé des ressources humaines et des infrastructures aux normes internationales ; – renforcer la gouvernance des établissements de santé, a terminé le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

 

Synthèse, Issoufou Ouédraogo (stagiaire)

Tu pourrais aussi aimer
Discours sur la situation de la nation : « Le gouvernement, seul, ne peut faire de miracle », Luc Yé du MPP
Discours sur la situation de la nation : « Un appel à l’union sacrée », selon Me Sankara
Discours sur l’état de la nation : « Paul Kaba Thiéba doit démissionner » dixit Daouda Simboro de l’UPC
Discours sur l’état de la nation : Alfred Sanou du CDP joue à Saint Thomas

Laisser un commentaire