Home > Politique > IGD : ouverture de la 8e session de formation de jeunes politiques, dans le cadre du PYPA

IGD : ouverture de la 8e session de formation de jeunes politiques, dans le cadre du PYPA

Dans le cadre du Program for Young Politicians in Africa(PYPA), l’Institut Général Tiémoko Marc Garango pour la Gouvernance et de Développement (IGD) a procédé mercredi à l’ouverture de la 8e session de formation de jeunes politiques. Un programme qui vise globalement à renforcer l’influence des jeunes au sein de leurs partis.

PYPA, program for young politicians in Africa. Initié en 2012, le programme est à sa 8e promotion. Cette année, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo sont concernés. 45 jeunes leaders de 15 partis politiques sont présents à Ouaga pour la 1re partie de la formation. L’objectif, accroitre l’influence de ces jeunes au sein de leurs organisations. Malena N’Dounou, chargée de programme à la fondation du parti du centre suédois, l’une des organisations à l’initiative du programme.

« L’impact attendu de PYPA est de renforcer la participation et l’influence des jeunes dans la politique et dans la société ».

En Afrique de l’ouest, PYPA est mis en œuvre par l’institut Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement IGD. Abdoul Karim Saïdou, directeur exécutif, et coordonnateur du programme.

« Nous avons plusieurs thématiques qui sont abordées, dont la question des idéologies politiques, la planification stratégique, la démocratie, le système partisan, le leadership, le c’est développement durable, il y a aussi un aspect qui est assez pratique et qui fait l’originalité de ce projet-là, c’est la mise en œuvre de mini projets que les participants mettent en place dans leurs pays pour mettre en pratique les compétences acquises durant les sessions de formation »

Maferima Koné, membre du RHDP en Côte d’Ivoire, espère également s’enrichir des expériences des autres.

«Je souhaite partager l’expérience d’autres jeunes d’autres partis, parler du développement, de la participation des jeunes dans les instances de décision, du rôle que les jeunes jouent dans les partis politiques dans ces différents pays »

La cérémonie d’ouverture a aussi servi de cadre pour le lancement d’un nouveau programme à l’endroit des femmes en politique. EWIP, Empowering Women in Politics va couvrir la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire