Home > Politique > Enquête MBDHP sur la neutralisation de 146 terroristes : le gouvernement émet des réserves sur les méthodes d’investigations utilisées

Enquête MBDHP sur la neutralisation de 146 terroristes : le gouvernement émet des réserves sur les méthodes d’investigations utilisées

Dans un communiqué publié ce jeudi 14 mars 2019, le gouvernement a émis des réserves sur les méthodes d’investigations du MBDHP qui a publié mercredi les résultats d’une enquête dans laquelle il indique que l’armée burkinabè a procédé à des « exécutions sommaires » d’au moins 60 personnes lors d’une opération antiterroriste qu’elle a menée dans les départements de Kain, de Banh et de Bomboro dans la nuit du 03 au 04 février 2019.

Le gouvernement dit prend acte des « allégation » et rassure que des investigations sont en cours sur les faits présentés dans l’enquête du MBHP. « Le gouvernement réaffirme qu’en tant que membre du Comité des droits de l’Homme, le Burkina Faso est des engagements et de la responsabilité que cela implique et est respectueux des libertés individuelles et collectives », précise le communiqué.

« Le gouvernement porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’en attendant les résultats d’investigation de la justice militaire la version communiquée est celle de l’état-major général des armées », précise le communiqué.

Le gouvernement rassure également que « Toutes les opérations de sécurisation du territoire sont menées en respectant le principe de la gradation que sont successivement le simple contrôle, l’interpellation, l’arrestation  et la neutralisation en cas de nécessité ».

Le ministre de la communication a rappelé dans le communiqué que la mission des FDS est de protéger les populations, les biens et défendre l’intégrité du territoire. « A titre d’exemple à ce jour plus de 700 terroristes sont détenus dans les prisons de hautes sécurités » ajoute a-t-il ajouté.

Résumé par Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire