Home > Politique > Elections couplées 2015 : Les journalistes à l’école du Conseil constitutionnel

Elections couplées 2015 : Les journalistes à l’école du Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a organisé ce mardi 8 septembre 2015 à Ouagadougou, une session de formation à l’endroit des journalistes. Cette session avait pour thème « Le rôle et les attributions du Conseil constitutionnel en période électorale ».

Dans la perspective des élections couplées d’octobre 2015, les journalistes ont eu droit à une formation sur le processus électoral et le rôle du Conseil en cette période. Cette initiative du Conseil constitutionnel avait pour objectif de mieux former les journalistes pour les élections d’octobre prochain.

« En choisissant de réunir les professionnels des médias, le Conseil constitutionnel a pris la mesure de leur importante contribution à façonner l’opinion en ces moments historiques de l’histoire de notre pays ». C’est par ces mots que le premier responsable du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, a pris la parole pour expliquer les raisons de cette formation.

Il continue en disant que, «si le juge est chargé de garantir les droits du citoyen, le journaliste doit travailler à faire en sorte que le citoyen connaisse ses droits et les défende par tous les moyens légaux ».

L’ouverture des travaux est intervenue dans la salle d’audience du conseil constitutionnel en présence des différents acteurs impliqués dans le processus électoral.

Etaient présents à cette rencontre, le ministre en charge de la communication, porte-parole du gouvernement Frédéric T. Nikiema, ainsi que de celle du premier responsable de la commission électorale Barthélémy Kéré.

Selon Kassoum Kambou, le Conseil constitutionnel va œuvrer pour que les élections à venir soient « une source de réconciliation de tous les burkinabè et le parachèvement de l’état de droit démocratique au Burkina

Tu pourrais aussi aimer
Tabagisme en Afrique : AllAfrica outille des journalistes en Côte d’Ivoire
Macky Sall, président jusqu’en 2019
Sénégal: Vers un mandat présidentiel raccourci ?
Burundi: les journalistes Jean-Philippe Rémy et Philip Moore ont été libérés

Laisser un commentaire