Home > Politique > Diplomatie : ‘’ il y a de grandes avancées dans les relations entre le Canada et le Burkina’’ Vincent Le Pape ambassadeur

Diplomatie : ‘’ il y a de grandes avancées dans les relations entre le Canada et le Burkina’’ Vincent Le Pape ambassadeur

Le Canada fête par anticipation ses 150 ans d’existence ce mardi à son ambassade à Ouagadougou. Une occasion pour l’ambassadeur Vincent Le Pape de rappeler les valeurs promues par son pays.
Célébrée le 1er juillet de chaque année, la fête nationale du Canada a été organisée ce mardi 27 juin à Ouagadougou, simultanément avec la journée canadienne du multiculturalisme. Le multiculturalisme, c’est d’ailleurs l’une des valeurs phares du pays de la feuille d’érable. « Notre diversité a enrichi notre culture » a affirmé l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso, Vincent Le Pape. Il appuie : « Les autochtones, les Français, les Britanniques ont consacré ces valeurs fondamentales que sont la diversité, l’inclusion, la justice, la tolérance, le respect, la liberté, l’égalité et le multiculturalisme. »
Parallèlement au 150e anniversaire l’ambassade célèbre aussi les 55 ans de diplomatie entre le Canada et le Burkina Faso. Selon Vincent Le Pape il y a de grandes avancées en la matière. Pour preuve, les échanges bilatéraux de marchandises entre les deux pays ont augmenté de 25% de 2015 à 2016, et 2017 promet mieux. Le Canada a également contribué cette année à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).
« Sur l’axe 1 consacré à la réforme des institutions, pour cette année on peut citer le démarrage du projet d’appui à la démocratie » a-t-il assuré. Et au compte de l’axe 2 du PNDES portant sur le développement du capital humain, « le Canada répond également présent à travers son appui substantiel renouvelé au gouvernement concentré sur l’éducation de base » ajoute-t-il.
Quant à l’axe 3 qui concerne le volet économique, l’ambassadeur rappelle aussi le soutien de son pays dans la réalisation de nombreux projets et la présence au Burkina de plusieurs entreprises canadiennes. Il s’agit par exemple du projet de la centrale solaire de Zina dans la province du Mouhoun d’une puissance de 20 mégawatts qui est exécutée en partenariat public-privé (PPP), premier du genre, entre l’Etat burkinabè et le groupe canadien Windiga énergie.
La ministre burkinabè de l’économie, des finances et du développement Rosine Sori-Coulibaly fait aussi une appréciation positive des relations bilatérales entre les deux pays. Elle les juge discrètes mais efficaces. Le Canada intervient au Burkina dans divers domaines, entre autres le renforcement des institutions, l’éducation, la promotion des droits humains et du genre, les mines et l’énergie.

Burkimbila TIEMTORE

Laisser un commentaire