Home > Politique > Conseil constitutionnel : Le Pr Seny Ouédraogo doute de « la pertinence » de la saisine de Isaac Zida

Conseil constitutionnel : Le Pr Seny Ouédraogo doute de « la pertinence » de la saisine de Isaac Zida

Suite à la saisine du Conseil constitutionnel par le premier ministre Isaac Zida aux fins de confirmation de la liste des candidats à la présidentielle du 29 novembre 2015, Radio Oméga a joint ce mercredi 21 octobre Seny Ouédraogo, Professeur de droit constitutionnel. Pour ce dernier, cette demande du premier ministre est dénuée de toute pertinence.  

« On peut émettre des doutes sur la pertinence du recours du premier ministre quant à la saisine du Conseil constitutionnel », a avancé Seny Ouédraogo.

Il s’explique : l’article 130 du Code électoral  stipule que le Conseil constitutionnel arrête et publie la liste des candidats ainsi que celle de leurs parrains quarante-deux jours avant le premier jour du scrutin. « Je suppose, poursuit-il, que la saisine du premier ministre vise à se conformer à la liste avant les quarante-deux jours avant les élections ».

Mais selon le Pr de droit constitutionnel, « si on regarde plutôt le sens de cette requête,  il n’est pas pertinent parce que quand vous lisez le dispositif de la décision, ce que le premier ministre demande au Conseil constitutionnel, c’est de prendre une délibération aux fins de confirmer pour les prochaines échéances électorales, les différentes candidatures déjà validées ».

Pour le Pr Ouédraogo, les évènements que le pays a connus a juste retardé la date des élections. Les faits majeurs étant passés, « il n’était plus opportun que le premier ministre saisisse le Conseil constitutionnel », dit-il.

#Recevez_toute_l_actualité_sur_votre_mobile_orange_en_composant_*319#
Tu pourrais aussi aimer
COUP D’ETAT DE 2015, LE COLONEL SIDI PARE EST EN LIBERTE PROVISOIRE
Insurrection populaire : Blaise Compaoré et Isaac Zida mis en cause pour « homicide » (Commission d’enquête)
« Tous ceux qui seront concernés, même mes proches et les membres du gouvernement, répondront de leur actes devant la justice » (Roch Kaboré)
Burkina : L’ex premier ministre Isaac Zida sous le coup d’une mise en accusation

Laisser un commentaire