Home > Politique > Burkina: « un officier d’artillerie contre le terrorisme »

Burkina: « un officier d’artillerie contre le terrorisme »

Est-il l’homme providentiel pour résoudre l’équation terroriste au Burkina ? C’est la question que beaucoup se posent sur le nouveau chef d’état-major général des armées, Moïse Miningou, nommé jeudi. Selon les informations de Radio Oméga, celui qui a été élevé au grade de Général de brigade est pressenti depuis un bout de temps pour la fonction.

Natif de Ouagadougou, Moïse Miningou (c’est bien l’orthographe de son nom), 59 ans, qui a porté le grade de Colonel major depuis le 1er janvier 2015, est selon nos sources « l’homme que l’on préparait depuis un bout de temps » pour le poste car il jouit d’une bonne côte dans les hautes sphères politiques et militaires.

Spécialisé en artillerie à l’école d’application d’artillerie à Draguignan en France, Moïse Miningou qui a également été formé à l’académie royale de Meknès (Maroc) et au Prytanée militaire du Kadiogo (PMK, 1972-1981), a gravi les échelons de la hiérarchie militaire : Commandant de compagnie de la batterie sol-air au Centre d’instruction des armes lourdes, puis chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre avant d’occuper la fonction de commandant du Groupement central des armées (GCA) jusqu’à sa nomination comme CEMGA.

Le Président du Faso a-t-il sorti l’artillerie lourde contre le terrorisme en nommant un officier d’artillerie?

Laisser un commentaire