Home > Politique > Attentats du 2 mars 2018 : 11 personnes en détention « préventive » ( procureur du Faso)

Attentats du 2 mars 2018 : 11 personnes en détention « préventive » ( procureur du Faso)

Onze personnes ont été placées interpellées, inculpées et placées en détention préventive dans le cadre de l’enquête ouverte suite aux attentats du 2 mars 2018 qui ont visé l’ambassade de France à Ouagadougou ainsi que l’état-major des armées, selon un communiqué du procureur du Faso publié ce 1er mars 2019.

« Ces personnes, sont soit des membres du groupe qui a perpétré les attaques, soit ont été en contact avec l’organisateur en chef présumé desdites attaques», a précisé le communiqué.

Deux des moyens roulant utilisés pour attaquer proviennent de vols à mains armées

Outre les 11 personnes en détention préventive, l’enquête a permis d’identifier certains des terroristes abattus et d’établir d’une part que deux des moyens roulant utilisés pour attaquer les deux sites sont des fruits de vols à mains armées commis dans la ville de Ouagadougou.

Toujours selon le communiqué, l’enquête a permis d’établir que des connexions existent entre l’attaque du 02 mars 2018 et celle du Café Aziz Istanbul à Ouagadougou le 13 août 2017. « Plusieurs auditions ont été menées par le juge qui travaille toujours en synergie avec les agents enquêteurs par le biais des commissions rogatoires et des inculpations sont toujours en cours », a ajouté le procureur.

Selon un bilan officiel, ces attaques ont fait 8 morts côté FDS et 85 blessés ainsi que d’énormes dégâts matériels. Lors de l’assaut mené par nos Forces de Défense et de Sécurité, 8 suspects avaient été abattus.

Ces attaques avaient été revendiquées par le groupe terroriste dénommé « le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (Nusrat al-Islam Wal-Muslim) » de Iyad Ag Ghali.

Laisser un commentaire