Home > Politique > Attaque Koutougou et dialogue politique: Ablassé Ouédraogo demande la démission du président Roch Kaboré

Attaque Koutougou et dialogue politique: Ablassé Ouédraogo demande la démission du président Roch Kaboré

24 h après la mort de 24 militaires dans l’attaque de leur détachement à Koutougou (135 km de Djibo), Région du Sahel, Ablassé Ouédraogo, président du parti, Le Faso Autrement, pointe du doigt le régime Kaboré. Dans une conférence de presse tenue mardi, il a rappelé le bien fondé selon lui du recours qu’il avait déposé en 2015 contre la candidature de Roch Kaboré. « Si je reviens au recours que j’ai posé contre sa candidature c’était simplement pour le protéger et sauver le Burkina. L’expérience que nous vivons me donne amplement raison » a-t-il expliqué avant d’ajouter « …Je suis un patriote… »

La gouvernance actuelle de Roch Kaboré et du MPP conduisent le pays vers le chaos… Je n’ai rien contre le président Kaboré, je demande sa démission tout simplement pout donner un meilleur avenir, une meilleure perspective à notre pays ».

Ablassé Ouédraogo a également qualifié « de mascarade politique », le dialogue politique entre le parti au pouvoir et l’opposition tenu en juillet dernier. A l’entendre, la partie de l’opposition conduite à ce dialogue par Zéphirin Diabré n’est que le cadre de concertation « qu’il a mis en place pour avoir la mainmise sur le CFOP ».

Pour Ablassé Ouédraogo, il s’agit d’une mascarade car pour sortir de ce dialogue il n’y a que des recommandations qui ont été produites pour le président Kaboré et son gouvernement. Il poursuit en disant que « nous avons aussi compte tenu de la dégradation de notre pays dans les domaines de la sécurité, dans les domaines de l’économie, dans le social nous avons demandé que le président Kaboré se rend compte qu’il a lamentablement échoué. »

Estimant que « Zephirin Diabré oeuvre à contenir l’opposition afin d’asseoir et consolider le pouvoir du président Roch Kaboré « , Ablassé Ouedraogo indique qu’il appartient au CFOP actuel de « prendre en compte l’intérêt général du peuple burkinabè en tirant les.conséquences qui s’imposent à lui. »

Laisser un commentaire