Home > Politique > ATTAQUE DE YIMDI : DEBUT MARDI DE 23 EX-RSP

ATTAQUE DE YIMDI : DEBUT MARDI DE 23 EX-RSP

L’ex-rsp le sergent-chef Aly Sanou et 22 autres personnes accusées d’avoir perpétré, une attaque contre la poudrière de Yimbi, située à la sortie de Ouagadougou, (route de Bobo-Dioulasso) comparaissent, mardi 28 mars, devant le tribunal militaire. Ces hommes, tous de l’ancien Régiment de sécurité présidentielle (RSP) sont poursuivis pour avoir pris d’assaut, le 22 janvier 2016, le dépôt d’armes et de munitions de l’armée burkinabè.

Ils devront répondre, entre autres, des faits de complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention et port illégal d’armes et de minutions de guerre.
Les investigations, ont permis de mettre la main sur au moins une dizaine de ces suspects, dont le Sergent-chef Sanou, présumé cerveau du groupe. Comme plusieurs autres, il avait pris la fuite avant d’être rattrapé.

Le procès de l’attaque de Yimdi est le deuxième procès qui s’ouvre au tribunal militaire relativement à une tentative de déstabilisation du Burkina ou de certaines de ses institutions impliquant des soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dissout en 2015. Le premier procès, qui a porté sur le présumé plan d’évasion de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) débuté en janvier 2017 avait rendu son verdict le 18 du même mois.

 

Laisser un commentaire