Home > Politique > Affaire dons cimetière, corbillard et ambulance à Boassa: « Si le maire centrale dit que ça ne lui convient pas, nous allons redéployer le matériel à Bobo Dioulasso »(Abdoul Ouédraogo, PDG de la société immobilière Abdoul Service, donatrice)

Affaire dons cimetière, corbillard et ambulance à Boassa: « Si le maire centrale dit que ça ne lui convient pas, nous allons redéployer le matériel à Bobo Dioulasso »(Abdoul Ouédraogo, PDG de la société immobilière Abdoul Service, donatrice)

« Les motos ont été dédouanées ainsi que les véhicules.Le reçu d’achat du corbillard et l’ambulance est là. En ce qui concerne le terrain, on a montré le protocole d’accord ou on a décaissé 25 millions de FCFA pour les 10 ha. Ce protocole d’accord est là, le croquis est là », s’est défendu mercredi le PDG d’Abdoul Service au cours d’une conférence de presse.

Cette déclaration intervient quelques jours après la sortie médiatique du maire de la ville de Ouagadougou Armand Béouindé qui semblait évoquer au cours d’une conférence de presse les raisons pour lesquelles le don l’homme d’affaires burkinabè, Abdoul n’a toujours pas été mis a la disposition des bénéficiaires.

Un don qui fait polémique

Aucun des éléments constitutifs du don n’est accompagné d’un document.Un cimetière ne se décrète pas, son implantation suit un plan d’urbanisation. On ne peut pas le mettre n’importe où » avait déclaré le 30 mars 2018 le maire de Ouagadougou au cours d’une conférence de presse.

Abdoul Ouédraogo, PDG de la société Abdoul immobilière Abdoul Service dit être surpris par les arguments avancés le vendredi 30 mars 2018 par le maire de Ouagadougou. « Les motos ont été dédouanées ainsi que les véhicules.Le reçu d’achat du corbillard et l’ambulance est là. En ce qui concerne le terrain, on a montré le protocole d’accord ou on a décaissé 25 millions de FCFA pour les 10 ha. Ce protocole d’accord est là, le croquis est là », a déclaré le PDG d’Abdoul Service.

Le contentieux entre nous et la Sonabel ne concerne pas le don de l’arrondissement 7

Lors de sa conférence de presse, Armand Beouindé avait indiqué que le maire de l’arrondissement 7 avait constaté l’impossibilité d’exploiter le terrain offert en raison de la présence de pylônes haute et moyenne tensions de la SONABEL qui traversent le site.

Réagissant à cette question, Abdoul Ouédraogo a indiqué que « La SONABEL à un couloir, si le couloir doit passer dans votre zone, la SONABEL dédommage les gens, en dédommageant on doit s’installer à au moins 25m côté droit, 25 m côté gauche des poteaux. Le reste appartient au propriétaire terrien. »

Marina Traoré

Laisser un commentaire