Home > Politique > «2020 sera le premier vote des Burkinabè de l’étranger. Il n’y a pas de discussion là-dessus» (Roch Kaboré)

«2020 sera le premier vote des Burkinabè de l’étranger. Il n’y a pas de discussion là-dessus» (Roch Kaboré)

Finies les inquiétudes sur le vote des Burkinabè de l’étranger en 2020 ? Il faut croire que la polémique sur la participation de la diaspora aux prochaines élections suite à certaines propositions de l’avant-projet de loi de modification du code électoral prend fin avec la récente sortie du président du Faso. «Pour moi, 2020 sera la premier vote des Burkinabè de l’étranger sans faille. C’est un point sur lequel il n’y a même pas de concession» a tranché Roch Kaboré dans une interview accordée le 8 juillet dernier à deux journaux ivoiriens et deux journaux burkinabè.
Selon le chef de l’Etat, il ne doit plus avoir de doute sur cette question parce que ça fait pratiquement 15 ans que cet engagement est pris et qu’il n’a pas été respecté : «Si nous bouclons 20 ans sans pouvoir le faire, je pense que là, il y aura de la mauvaise foi dans cette opération. Il n’est pas admissible que tous les pays qui nous entourent le fassent et que pour les Burkinabè, ce soit une complication extraterrestre.»
Tous les compartiments, l’administration territoriale, la Ceni, l’Oni, sont instruits pour que ce soit une réalité en 2020 a souligné le président du Faso précisant que le vote pourrait se dérouler dans les Etats où la communauté burkinabè est importante. En prélude au prochain sommet du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina et la Côte d’Ivoire, Roch kaboré a accordé une interview le 8 juillet dernier aux journaux burkinabè Sidwaya et Le Pays et ivoiriens, Fraternité matin et l’Intelligent d’Abidjan.

Laisser un commentaire