Home > Non classé > Burkina : les ongs humanitaires alertent sur la recrudescence des violences entre les communautés

Burkina : les ongs humanitaires alertent sur la recrudescence des violences entre les communautés

Dans un communiqué conjoint publié ce mercredi 10 avril 2019, plus d’une dizaine d’ONGs humanitaires disent être extrêmement préoccupées par « l’escalade de la violence » communautaire au Burkina Faso, alimentée notamment par la stigmatisation de certaines communautés, avec des conséquences « désastreuses » sur la situation humanitaire déjà difficile dans le pays.

Ce communiqué intervient dans un contexte social marqué par une recrudescence de violences communautaires dans certaines parties du Burkina. Le 31 mars 2019, des individus armés ont attaqué le village de Hamkan, à 7 km d’Arbinda, où ils ont assassiné un leader religieux du village ainsi que son fils aîné et son neveu. Cet événement a entraîné des affrontements entre communautés. Le bilan des violences communautaires s’élève à 62 morts, des blessés et des disparus, selon le ministre de l’Administration territoriale.

Outre les pertes en vies humaines, les ONGs humanitaires soulignent que les nouvelles vagues de violence induisent une augmentation des mouvements de population qui fuient leurs résidences pour des zones plus sécurisées. « Ces populations viennent s’ajouter aux 135 000 personnes déplacées internes, dont 65% vivent dans la région du Sahel et pour lesquelles, les acteurs humanitaires éprouvent des difficultés à apporter une assistance appropriée compte tenu du contexte sécuritaire et de la faible mobilisation des ressources financières », précisent-elles.

Ces organisations disent être convaincues que seule une solution qui prend en compte les aspects politiques, sociaux et économiques de la crise tout en s’attaquant à ses causes réelles et profondes permettra d’instaurer une paix durable.

Laisser un commentaire