Home > Internationale > Images de guerre: « La plupart du temps, ce sont des frères d’arme qui filment leurs propres frères d’arme et envoient des images à des civils » ( Moussa Aksar)

Images de guerre: « La plupart du temps, ce sont des frères d’arme qui filment leurs propres frères d’arme et envoient des images à des civils » ( Moussa Aksar)

Au Niger, il est désormais interdit aux militaires de faire usage de leurs téléphones portables sur le théâtre des opérations. Joint par notre correspondant, Moussa Aksar, directeur de publication du journal nigérien « L’Evènement », salue cette décision.

« Cette décision des autorités du ministère de la sécurité et de la défense vient à point nommé pour mettre de l’ordre dans tout ce qui concerne la communication et surtout, la prise de ces images » a-t-il déclaré. Le journaliste interpelle les militaires qui sont déployés sur le théâtre des opérations à faire preuve de plus de discipline.

« Ce n’est pas la première fois que nous observons ce phénomène. Depuis un certain temps, et vous l’avez sûrement constaté. Les soldats en opération ont les yeux rivés sur leurs cellulaires ou sont avec des écouteurs au lieu d’être vigilants et avoir toute leur concentration sur leurs armes », renchérit-il.

Moussa Aksar souligne également que la diffusion des images de guerre peut saper le moral des troupes.

« La plupart du temps, ce sont des frères d’arme qui filment leurs propres frères d’arme et ils envoient les images à des civils qui ne comprennent rien à la chose militaire. Ces civils à leur tour font circuler sur les réseaux sociaux ces images, mettant des fois la vie des autres soldats en danger », conclut-il.

Bachir Mamane, correspondant

Ne manquez aucune actualité en
téléchargeant notre application Radio Oméga sur google Play Store. Suivez nous aussi sur https://twitter.com/radiosomega

Laisser un commentaire