Home > Internationale > http://omegabf.info/societe/zoundweogo-centre-sud-lhotel-imane-a-ouvert-ses-portes/

http://omegabf.info/societe/zoundweogo-centre-sud-lhotel-imane-a-ouvert-ses-portes/

Près de 2.000 personnes, chauffeurs, contrôleurs et même passagers de minibus ou bus de transport public, ont été arrêtées lundi au Kenya, où les autorités ont décidé de mettre en application des mesures de sécurité routière longtemps restées lettre morte, a annoncé la police

La décision du gouvernement de sévir contre les « matatu » (minibus) et bus a provoqué de longues files d’attente aux arrêts et des bouchons dans les rues de Nairobi et de villes de province, de nombreux chauffeurs ayant anticipé le mouvement et choisi de rester chez eux plutôt que de risquer d’être arrêtés.

« Près de 2.000 contrevenants ont été arrêtés », à Nairobi et dans les principales villes du pays, a annoncé le chef de la police nationale, Joseph Boinnet, lors d’une conférence de presse.

« Cela comprend des exploitants de matatu et de véhicules privés, mais aussi des usagers (de véhicules de transport public) qui n’avaient pas attaché leur ceinture de sécurité », a-t-il ajouté.

M. Boinnet a appelé le public à ne pas prendre place à bord des véhicules ne respectant pas les règles Michuki. Du nom d’un ancien ministre des Transports, ces règles de sécurité datent de 2004 mais avaient cessé d’être appliquées dès qu’il avait quitté ses fonctions.

(Avec AFP)

Photo TV5

Laisser un commentaire