Home > Economie > ECO: La Cedeao « satisfaite des importantes évolutions engagées par l’UEMOA et des éclairages apportés par Alassane Ouattara »

ECO: La Cedeao « satisfaite des importantes évolutions engagées par l’UEMOA et des éclairages apportés par Alassane Ouattara »

La Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO réunie en session extraordinaire le 9 février en marge du 33e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba a « exprimé sa satisfaction sur les importantes évolutions engagées par l’UEMOA et les éclairages apportés par le président ivoirien Alassane Ouattara » par ailleurs président de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA au sujet de l’Eco, la nouvelle monnaie unique de l’espace. Au cours de cette session, Alassane Ouattara a informé la conférence « de la réforme de Franc CFA engagée par l’UEMOA et qui est une étape pour parvenir à la mise en place de l’Eco telle que prévue par la feuille de route de la CEDEAO « , selon le communiqué final de la rencontre qui ne donne aucune indication sur le point de vue des 6 pays qui s’étaient prononcés contre la réforme entreprise par l’UEMOA. Réunis à Abuja, mi-janvier, les ministres de Finances et les gouverneurs de banques centrales de cinq pays anglophones d’Afrique de l’Ouest et la Guinée pour rejeter la nouvelle monnaie Eco. Il s’agit du Nigeria, de la Sierra-Léone, du Ghana, du Liberia, de la Gambie. Pour eux la décision annoncée à Abidjan le 21 décembre 2019 par le président ivoirien Alassane Ouattara de transformer le CFA en Eco est « une décision unilatérale ». Les présidents nigerian Muhammadi Buhari, ghanéen Nana Akufo-Addo, guinéen Alpha Condé et sierra-léonais Julius Maada-Bio ont pris part à cette session extraordinaire à Addis-Abeba.

Laisser un commentaire