Home > Economie > Burkina : L’emprunt obligataire «TPBF 6,50% 2019 2027 » désormais coté en bourse

Burkina : L’emprunt obligataire «TPBF 6,50% 2019 2027 » désormais coté en bourse

L’emprunt obligataire du Trésor public du Burkina Faso «TPBF 6,50% 2019 2027 » est désormais coté en bourse. La cérémonie de Première cotation de l’emprunt obligataire TPBF 6,50% 2019 2027 a eu lieu lundi 9 décembre à Ouagadougou.

Pour compléter le budget de l’État gestion 2019 le gouvernement a eu recours aux investisseurs à travers un emprunt obligataire lancé en septembre dernier 125 milliards qui ont pu être mobilisés. Sur un besoin de 75 milliards de francs CFA, ce sont au total 125 milliards qui ont pu être mobilisés pour le compte du trésor public burkinabè.

Ce fonds doit servir aux efforts de développement. L’entrée en bourse de l’emprunt obligataire TPBF 6,50% 2019 permettra d’assurer la liquidité des titres émis sur le marché boursier, selon le directeur de la bourse régionale des valeurs mobilière. Selon Aminata Ouédraogo directrice général adjoint du trésor public et de la comptabilité.

« Chaque année le ministre de l’économie et des finances est mandaté par l’assemblée nationale qui le charge de rechercher des financements pour compléter l’exécution du budget au titre de l’année 2019. Nous avons en tant que technicien organisé cette émission. On avait un besoin de 75 milliards de francs de besoin exprimé et au finish on a pu avoir 125 milliards de francs cfa encaissés. Et ces ressources sont utilisées pour réaliser tous les investissements ».

Qu’est-ce qu’un emprunt obligataire ?

« C’est un prêt que des personnes physiques ou personnes morales accordent à l’Etat du Burkina pour une durée bien donnée. Ici ce sont 8 ans avec un taux d’intérêt annuel bien fixé 6.50% pour permettre à l’Etat de financer le développement du pays. Et en retour l’Etat se doit de rembourser avec les intérêts », a expliqué Alexis Lourgo Directeur Général de la Société Burkinabè Inter médiation Financière.

Le Burkina Faso est le 3e émetteur souverain du marché régional depuis sa création en 2012 avec plus de 776 milliards de francs cfa mobilisés.

Laisser un commentaire