Home > Culture > Mort de Johnny Clegg, le «zoulou blanc»

Mort de Johnny Clegg, le «zoulou blanc»

Le musicien sud-africain Johnny Clegg, plus connu sous le nom de scène de « Zoulou blanc », est décédé mardi 16 juillet des suites d’un cancer à l’âge de 66 ans, a annoncé son manager à la chaîne de télévision publique SABC.

« Johnny est décédé paisiblement aujourd’hui, entouré de sa famille à Johannesburg (…), après une bataille de quatre ans et demi contre le cancer », a déclaré Rodd Quinn.

Figure de la lutte contre l’apartheid

Chanteur engagé contre l’apartheid, Johnny Clegg avait connu le succès avec son groupe Savuka. En 1988, leur chanson Asimbonanga (« nous ne l’avons pas vu ») avait été dédiée à Nelson Mandela, qui était alors prisonnier et dont les photos étaient interdites.

Né en 1953 au Royaume-Uni d’un père britannique et d’une mère zimbabwéenne, chanteuse de jazz de cabaret, Johnny Clegg débarque à l’âge de 7 ans dans une Afrique du Sud où la minorité blanche règne en maître absolue sur la majorité noire. Initié aux cultures locales par son beau-père journaliste, Johnny Clegg assure que son refus de l’apartheid n’a rien de politique. La musique de Johnny Clegg, censurée en Afrique du Sud, a un immense succès en Europe et en Amérique du Nord.

En 1982, il accède, avec son nouveau groupe Savuka, au statut de star mondiale avec la sortie de son album, Scatterlings of Africa, «Les vagabonds africains», qui le catapulte en tête des hit-parades français et britannique.

Laisser un commentaire