Home > Culture > Lutte contre l’extrémisme violent : des experts recommandent le retour d’une éducation basée sur les valeurs culturelles

Lutte contre l’extrémisme violent : des experts recommandent le retour d’une éducation basée sur les valeurs culturelles

Utiliser la culture comme étant l’un des piliers de la lutte contre l’extrémisme violent au Burkina, c’est l’objectif d’un colloque organisé du 5 au 6 novembre 2018 au à Dori par le ministère de la Culture. A l’issue des travaux, plus d’une dizaine de recommandations ont été formulées.

Pour prévenir et lutter efficacement contre l’extrémisme violent, les experts recommandent le retour de l’éducation civique et morale basée sur les valeurs culturelles. Outre cet aspect, les médias et les technologies de l’information et de la communication(TCI) ont un rôle déterminant dans cette lutte, selon les participants. A ce titre, l’une des recommandations formulées invite les organes de presse à intégrer dans leur programme des émissions réservées à la promotion des valeurs culturelles. Le colloque souligne l’utilisation des TIC et des médias et recommande une exploitation judicieuse des réseaux sociaux dans la valorisation et la promotion des valeurs.

Les participants ont également estimé que la transmission de l’histoire du Burkina de génération en génération ne doit pas être interrompue. Une proposition de révision des programmes d’enseignement a été proposée dans ce sens. Pour les experts, l’enseignement du l’histoire du pays aux enfants aura pour effet bénéfique d’éviter certaines dérives extrémistes.

« Il faut ajouter une réponse culturelle à la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent », a insisté le Ministre de la culture Abdoul Karim Sango qui a pris part au colloque. Une attention particulière devrait être accordée au rôle du dialogue interculturel et interreligieux. Il faut davantage faire la promotion de ce type de dialogue ainsi que l’harmonisation entre médiation institutionnelle et médiation traditionnelle.

Dans l’optique de trouver la solution à certaines divergences, il faut faire la promotion des manifestations à caractère intégrateur, en l’occurrence l’alliance et la parenté à plaisanterie. Une recommandation pour un rehaussement du Budget du Ministère de la Culture a été également formulée. Les experts demandent aussi de doter conséquemment les communes et les régions pour une meilleure prise en charge de l’action culturelle au niveau des collectivités.

L’un des derniers points est l’appelle à renforcer les équipements des forces de défense et de sécurité pour lutter efficacement contre l’insécurité. « Nous formulons une motion d’encouragement aux FDS de notre pays, et invitons le gouvernement du Burkina Faso à renforcer leurs capacités opérationnelles

Laisser un commentaire