Home > Culture > Georges Ouédraogo alias « Le Gandaogo National », 7 ans déjà

Georges Ouédraogo alias « Le Gandaogo National », 7 ans déjà

C’est exactement le 02 février 2012 que Georges Ouédraogo a tiré sa révérence à l’âge de 66 ans. Aujourd’hui, 02 février 2019, cela fait 7 ans que celui qui était considéré comme le porte étendard de la musique burkinabè quittait ce monde. Il était un membre actif du groupe panafricain « Bozambo » et auteur de plus d’une dizaine d’albums dont les plus connus sont incontestablement « Oua », « Gnou Zemss » et « Rosalie » ainsi que de gros tubes tels que « Munafika », « Adjaratou » et « Mannéré » repris par le mythique groupe de rap, Yeleen.

Georges Ouédraogo a bercé et inspiré la jeune génération de musiciens burkinabè. Il a su imposer son rythme et son genre tiré du vaste terroir moaga, cette langue qui n’avait plus de secret pour le « Gandaogo national ».
Georges avait une voix imposante, forte et puissante.

L’artiste ne meurt pas et Georges Ouédraogo justement n’est pas mort. Sa discographie riche et variée continuera à faire le bonheur de ses nombreux fans au Burkina Faso, en Afrique et ailleurs dans le monde.

Le Musée de la musique rebaptisé par le ministère de la Culture porte son nom.

Aujourd’hui la fondation qui porte le nom du musicien continue de pérenniser l’œuvre de Georges. Un coffret des 50 plus belles chansons du « Gandaogo » a été mis à la disposition des mélomanes. Repose en paix l’artiste!

Lamine Traoré

Laisser un commentaire